Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 16:41
"A l`occasion d`une conférence de presse sur le volet éducatif du Plan banlieues, ce jeudi 14 février 2008, Fadela Amara, secrétaire d`État à la Politique de la ville, a annoncé avoir proposé à l`ARF (Association des régions de France) de passer une convention nationale avec l`État visant à accompagner le développement et le financement des E2C (écoles de la deuxième chance) afin d`en ouvrir l`accès à 1 000 jeunes de plus par an. En 2008, "Dix nouveaux sites" devraient être ouverts et "vingt autres" en 2009. À terme, 20 000 jeunes supplémentaires devront être accueillis dans une E2C."
Source: AEF - 14 février 2008

Les régions sont déjà, avec l'Europe, les principaux financeurs des E2C. Nous pouvons donc imaginer que l'État délègue, aux régions le soin d'arbitrer sur la répartition et de gérer les moyens qu'il mettrait à la disposition des E2C.
Pour les "10 nouveaux sites de 2008", l'e2c78 a des propositions intéressantes à faire.
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 06:47
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 20:46
L'image “http://www.laprovence.fr/business/img/photos/biz/2008-02/2008-02-09/2008020820231083_Quicklook-original.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.C'est la première école du réseau, le prototype de toutes les autres.

Bon Anniversaire !


Pour en savoir plus, c'est dans La Provence
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 15:09
Vu dans le Monde :
Généralisation des écoles de la deuxième chance sur l'ensemble du territoire.
Le chef de l'Etat veut offrir une "insertion durable dans l'emploi" à entre 15 000 et 20 000 jeunes sans qualification des quartiers les plus difficiles à l'horizon 2012. Les ressources de ces écoles seront accrues par une extension de la possibilité faite aux entreprises de les financer par la taxe d'apprentissage.


Ce n'est pas assez précis, exprimé ainsi, pour savoir de quelles ressources supplémentaires nous pourrons disposer pour accompagner les jeunes des E2C jusqu'à un métier choisi. Mais nous pouvons imaginer que les E2C vont être repositionnées sur la catégorie A de la Taxe d'Apprentissage.
Mise à jour du 10/02/08 : Le dossier de presse confirme que les E2C seront repositionnées (cette année ou l'année prochaine ?) sur la catégorie A du "Hors Quota" de la Taxe d'Apprentissage. Les simulations faites par l'e2c93 montrent qu'il y a un rapport 3 dans les sommes collectées ainsi auprès des entreprises.
C'est une excellente nouvelle.
Mais elle laisse subsister un aléa fort dans nos financements. Une participation directe de l'Etat au niveau national aurait permis de mieux stabliser le dispositif.

Attendons les détails.
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 13:26
L'image “http://image.radio-france.fr/_c/img/logo/logo_franceinter.gif” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.Dimanche (3/02) à 13h20 dans l'emision Périphéries d'Edouard Zambeaux sur France Inter

Dominique, tu as été très clair, mais comme à chaque fois, l'E2C, ce sont les jeunes qui en parlent le mieux. ;-)
L'esprit de l'E2C y est très bien rendu.

(ré)écouter en un clic (pendant 30 jours seulement...)
> écoutez l'émission du dimanche 3 février 2008
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 23:39
extrait du discours de Fadela Amara :
Mon objectif est d’agir d’une manière permanente sur tous les points de fragilité de
l’éducation des jeunes, tout au long de leur parcours scolaire.
Sur ce point, je propose, de pérenniser les dispositifs de réussite éducative, d’en faire le pilier de la logique de l’éducation personnalisée.
Mais je propose aussi de créer un dispositif de repérage des jeunes en situation de
décrochage scolaire, pour ne plus jamais les perdre.
Je propose, pour ces jeunes, de renforcer les dispositifs de seconde chance et, ainsi, de leur apporter une vraie réponse qui leur évite de se retrouver à 16 ou 18 ans sans
perspectives d’avenir.
Les expériences qui ont été menées en la matière, telles que « Ecole 2ème Chance » et «Défense 2ème Chance » doivent être maintenues et développées, à Vaulx-en-Velin
comme ailleurs.

Nous avons du grain à moudre et la meule sera de bonne qualité.
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 22:36
Fadela Amara a aussi souhaité "sécuriser financièrement" dans le cadre de "conventions pluriannuelles" les associations locales, dont les pratiques ont prouvé qu'elles "march(aient) bien". "En échange", ces associations, "qui tricotent le lien social", devront répondre à "des objectifs précis qui défendent les valeurs de la République", a-t-elle précisé, évoquant l'introduction d'une "culture d'évaluation, avec des méthodes d'évaluation".
source : NouvelObs.com
Conventions pluriannuelles : Moins de ressources consacrées à la recherche des ressources, bonne nouvelle.
Culture d'évaluation : Ce qui ne se mesure ne s'atteind pas, bonne nouvelle aussi.

Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 22:01
Je cite :
Dans les « 20 décisions fondamentales » qui résument le rapport, le quart concerne directement le numérique : intégration de l'informatique dans les savoirs fondamentaux devant être maîtrisés à la sortie de l'école primaire au même titre que l'écriture ou le calcul (reprise de la décision 2)

Français, mathématiques et maitrise des outils informatiques. Exactement le contenu du programme de l'e2c. C'est une très bonne idée, déjà expérimentée et validée ;-)
Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 05:50
Je retiens pour l'instant la sécurisation financière des associations  par l'octroi de subventions et des conventions pluriannuelles. Effectivement ce serait une nette avancée. A suivre...


Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 18:39
Le décret est publié au journal officiel :
Décret n° 2007- 1756 du 13 décembre 2007 relatif aux écoles de la deuxième chance.

Nous allons maintenant pouvoir évaluer avec précision quels financements nous sont ouverts et comment les entreprises partenaires des E2C vont pouvoir nous adresser des versements, exonératoires d'une partie de leur taxe d'apprentissage. C'est un aspect important de nos financements car le plus en relation, avec les entreprises
si importantes dans notre quotidien. 
Les stagaires de l'E2C passent 50% de leur formation en entreprises.
 
du Samedi 15 décembre 2007
vu sur nousvousils.fr

Les écoles de la deuxième chance financées par la taxe professionnelle

Les écoles de la deuxième chance, qui offrent une formation aux jeunes sortis du système scolaire sans diplôme et sans qualification, pourront désormais percevoir la taxe d'apprentissage, selon un décret paru samedi au Journal officiel.

Le Réseau des écoles de la deuxième chance (E2C) compte actuellement 35 écoles dans 12 régions et 23 départements, soit 4.000 jeunes en formation, a dit à l'AFP le président du réseau E2C Alexandre Schajer.

Ces écoles, dont la première a été créée il y a dix ans à Marseille, s'adressent aux jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme, sans qualification et sans emploi, pour une formation de 9 mois en alternance. Il s'agit de parvenir à la maîtrise des savoirs de base (lire, écrire, compter, notions d'informatique et d'une langue étrangère) tout en suivant deux ou trois stages dans des entreprises de la région pour découvrir le monde du travail.

Selon M. Schajer, 65 % de ces jeunes "en grande difficulté", qui passent par les écoles de la deuxième chance, obtiennent un emploi durable ou une formation professionnelle avant un emploi.

Le coût de ce parcours individualisé - à l'école chaque jeune est suivi par un "référent" et dans l'entreprise par un tuteur - est de 9.000 euros.

Le texte paru samedi au JO est un décret d'application de la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, dont l'article 12 fait référence aux écoles de la deuxième chance.

Ce décret, qui était "très attendu" par le Réseau E2C, permettra à ces écoles de délivrer une "attestation de fin de formation" à leurs élèves et crée un label "école de la deuxième chance" qui sera délivré pour une durée de quatre ans par le Réseau E2C.

Ce décret, souligne M. Schajer, autorise les écoles de la deuxième chance à percevoir la taxe d'apprentisssage et à recevoir des financements de l'Etat ou des régions. Jusqu'à présent ces écoles était surtout financées par des fonds européens.

Le concept de l'école de la deuxième chance a été lancé par Edith Cresson en 1997 lorsqu'elle était Commissaire européen.

Repost 0
Publié par Hervé DEMARCQ - dans Réseau E2C
commenter cet article

Rédacteur Du Blog

  • : SDNQ - un blog sans diplôme ni qualification
  • SDNQ - un blog sans diplôme ni qualification
  • : blog du directeur de l'École de la 2e Chance en Yvelines - e2c 78-
  • Contact